Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon - Guérisseuse ☥

Honorer le Féminin Sacré, Thérapie énergétique à Lyon

Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon - Guérisseuse ☥

Marie-Madeleine, Femme aux multiples visages

♡ Marie-Madeleine, la Divine Bien Aimée

Marie-Madeleine, Femme aux multiples visages

 

Marie-Madeleine est l'Incarnation d'un Chemin Initiatique, avec plusieurs étapes sur son Chemin de Transformation. Elle est la Vierge Blanche qui a terrassé le Serpent Rouge. Elle est devenue l'Immaculée qui a su faire face à ses démons. Elle est la Céleste et la Terrestre. Elle a des Ailes et des Racines sous les pieds. Il y a d'ailleurs beaucoup d'églises qui représente la Vierge Marie avec sous ses pieds le Serpent, pour évoquer cette idée que l’être humain ne peut être fécondé par l'Esprit que s'il garde ses Racines : c'est à dire s'il a les pieds sur terre, s'il a fait face au préalable au Monde sous-terrain, et s'il a embrassé avant ses démons intérieurs. Il y a même une histoire dans le Finistère, ou en voulant refaire les dorures de la Vierge, on s'est aperçu qu'il y avait un Serpent qui rejoignait sa natte dans son dos. Les Dieux et les Déesses avec Serpent sont d'ailleurs nombreux dans toutes les cultures.

Avec Marie-Madeleine nous pouvons rentrer en résonnance avec de nombreuses attitudes : elle représente les différentes étapes de l’Éveil du Féminin dans le corps à travers l’Éveil de la Kundalini et des 7 Chakras matérialisés par la Tour... Elle est celle qui passe plusieurs Portes, plusieurs Seuils et plusieurs Passages.

Marie-Madeleine ne serait-elle pas celle qui représente la Femme complète ?

L’Archétype de la synthèse du Féminin : des pieds à la tête, du premier Chakra au dernier en passant par le cœur !

C'est Notre Dame reliant le Céleste et le Terrestre. C'est la Vierge Noire et la Vierge Blanche ; le Sacré et le profane. Elle tient en elle-même le Charnel et le Spirituel ; le maternel et le désirant corps et l'esprit... C'est très important pour les femmes d'aujourd'hui d’appréhender cela ! Les femmes sont à la fois des Mères et des Amantes, mais aussi des Spirituelles et des Sauvages... Elles ne doivent pas être l'une ou l'autre ! Quand on regarde l'histoire des religions et particulièrement l’histoire de l’église, il y a beaucoup de vierges, de petites filles ou de bonnes mamans. Mais il y a rarement des femmes et a fortiori des femmes entières dans leurs chairs, dans leur corps, et en même temps dans leurs dimensions spirituelles et initiatiques. Notre Dame a les pieds sur Terre et elle a acquis la parfaite maîtrise de l’Énergie Dragon-Vouivre, de la Kundalini pour rejoindre ensuite le Divin... Elle est l'Incarnation du Monde du Haut et du Monde du Bas... et il y a un Chemin vers cet Accomplissement.

Marie-Madeleine descend au plus profond de son Incarnation et de ses Sensations. Elle rencontre tous ses démons intérieurs. Et une femme et un homme peuvent être possédés par de nombreux démons. Elle chevauche le Dragon comme on dit...

Marie-Madeleine était possédée. Elle a vécu dans sa chair cette possession. Elle a ensuite regardé en face ces 7 démons... Elle a su transformer ses 7 vices en 7 vertus, et c'est pour ça qu'elle est si puissante. Marie-Madeleine est revenue de cette plongée dans les Profondeurs, avec un grand Savoir Initiatique ; comme Perséphone, enlevée par Hadès le Dieu des Enfers. Ce Féminin, par qu'il est allé dans les Profondeurs de l'Ombre, en ressort avec un Savoir Initiatique profond.

Marie-Madeleine est une Femme Expérimentation. Son Savoir est incarné et ressenti. Elle a eu besoin de passer par le corps pour comprendre et intégrer. Elle a dû connaître la Paix. On ne peut savoir ce qu'est la Lumière avant d'embrasser l'Ombre. Ce processus est un Cycle naturel, un Cycle qui dans son ensemble, ressemble à une mort puis a une renaissance. L'un ne va pas sans l'autre... Marie-Madeleine est un Symbole de ce processus de Transformation : démantèlement, vide, désorientation, pour ensuite vivre la Reconstruction et la Résurrection vers une vie nouvelle. C'est un processus parfaitement naturel. L’Ombre avant la Lumière, la Nuit avant le Jour. C'est la Nuit obscure de l’Âme..., l’Éveil au point zéro... Mais on a souvent fait l’économie de l'Ombre qui pourtant a accompagné Marie. C'est comme si un solide se transformait directement en vapeur sans passer par l’état liquide. C'est comme si la Lumière avait uniquement le droit de citer... mais que serait la Lumière sans l’Ombre et le Soleil sans la Lune ? Le catholicisme a mis le couvercle là-dessus. Il a oublié qu'au fond du puits coule la Source Sacrée ; qu'au fondement des églises, il y avait des Grottes dédiées au Culte de la Déesse-Mère et du Serpent. Le catholicisme a très souvent comblé ces anciens puits, muré les cryptes, détruit les labyrinthes des cathédrales, sorti les Vierges Noires de sous terre ; pour ne présenter qu'une Vierge lumineuse, éthérée et sans racine...

Refouler l'Ombre c'est fuir. Ce n'est pas courageux. Marie-Madeleine, elle, été possédée par les 7 démons dans son corps ; et elle a su les transcender. Elle a su suivre les émotions pour mieux les transmuter. Elle a su se mettre en lien avec chacun de ses Centres Vibratoires et transmuter les vices en Vertus... "Après le démon de la luxure est venu l'Ange de l'Éros. Cela en fait un être qui a expérimenté dans sa chair le plaisir de transfiguré en Amour... L'Ange donnant du cœur à la sexualité... pour avoir Dieu dans la peau"

Ce Chemin que montre Marie-Madeleine n'est donc pas celui du déni, car le déni devient à un moment ou un autre une névrose. Ce n'est pas non plus celui du renoncement ; ni celui de l'atteinte d'une perfection...

Ce Chemin c'est celui d'une Transmutation... Marie-Madeleine est une Religion de Corps. Elle est la Vie même... Celui qui vit l'Initiation dans l'Antre de la Vouivre, dans la Caverne, dans le Ventre de la Baleine, dans le Labyrinthe et le Dédale, en ressort régénéré. La Femme dans son entièreté devient Marie Madeleine et Marie. La femme n'est alors plus démembrée en plusieurs morceaux et en plusieurs fonctions...

On retrouve alors la Plénitude du Féminin dont on a tant besoin aujourd'hui. Une Femme d'esprit dans son cœur et dans son corps, à la fois Mère, Sœur, Amante... Le discours religieux a démembré ce Féminin. Mais c'est le parcours d'une femme que de réunir toutes les facettes qui la composent. Et sous Marie-Madeleine, il y a de nombreuses femmes : une Femme possédée, une Femme contemplative, à travers Marie de Béthanie, une Femme qui oint les pieds de Jésus, la Témoin du Ressuscité...

C'est une Femme innombrable ; et plutôt que de la couper en deux comme dans les discours bibliques, la voir sous le visage d'une seule et même Femme avec des étapes d'accomplissement sur son Chemin d'Initiée permet de donner un Symbole puissant pour l’évolution des hommes et des femmes d'aujourd'hui. Elle est les Marches de la Tour de Magdala... Elle est les 7 Centres Vibratoires du corps... Elle est la Kundalini qui est la Force Tellurique partant de la Terre pour monter jusqu'au Ciel. Elle est la Sève du corps, le sang qui coule dans nos veines, la Force de Vie, la chlorophylle des arbres...

Marie-Madeleine allait au bout de tout ce qu'elle entreprenait... Cela pouvait être une femme de contradictions. Mais, tout ceci avait un sens. Elle cherchait un équilibre entre tous ses contraires... Elle explorait toutes les périphéries de sa personnalité, pour trouver son Centre. Un excès de sérieux pouvait appeler une abondance de bêtises ; un trop plein de léthargie pouvait conduire à une bouffée de danse ; des périodes de solitudes et de recueillement étaient suivies de période de fêtes... elle incarne cette dualité, car elle est par définition le Féminin et la matière... elle est la Nature et ses Cycles. Et tout dans la Nature est régi par le Principe de la Dualité. Car tout l'Univers est Dualité.

Par exemple, dans l'espace, la dualité c'est : le haut et le bas, la gauche et la droite, l’intérieur et extérieure, le petit et le grand, la lumière et l'ombre.

Dans le temps, la dualité c'est : le jour et la nuit, le passé et le futur, l’été et l'hiver. Tout est dualité.

Il n'y a qu'à regarder le corps humain : deux bras, deux jambes, deux poumons, deux cerveaux, deux systèmes circulatoires. La respiration se compose d'un inspire et d'un expire.

Marie-Madeleine invite à réunir toutes ces parts… Et la Femme devient alors multiple et entière...; provocante ou innocente...; une femme paradoxale, Initiée et Prostituée...; une Amoureuse et une Mystique...; rien de tout cela et tout à la fois...

 

Caroline Gauthier « Au nom du Corps »

 

Peinture : Peter ENGELHARDT

☥ Honorer le Féminin Sacré ☥

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Formation Détente Energie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.