Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis

Honorer le Féminin Sacré, Thérapie énergétique à Lyon

Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis

Gaïa - Déesse de la Terre


Au début de toute existence, il y avait une Grande Déesse, Gaïa. À l'origine, elle n'avait pas de nom. Gaïa est l'un des premiers noms que lui a donnés la mythologie grecque. Le nom « Gaia » signifie « Terre ».

Gaïa symbolise le Pouvoir de la Mère, de l'Absolu et donc de toute la création. Gaïa était considérée comme la Mère du Ciel et de la Terre, la Mère de toutes les créatures. Le Serpent, l'un des plus anciens symboles du Pouvoir et de la Sagesse Féminins, se trouvait à ses pieds.

Dans les temps anciens, les premiers temples de la Grande Déesse Gaïa étaient des grottes de montagne. Être « dans le ventre » de la Grande Mère signifiait résider en Gaïa, la Grande Déesse elle-même, et donc ressentir en soi une profonde unité avec les Pouvoirs de Gaïa. L'un des plus anciens sites de culte de Gaïa se trouvait sous ce que l'on appelle aujourd'hui le Temple de Delphes.

La Déesse de Laussel, dont la forme ronde rappelle celle de la Déesse de Willendorf, est une représentation de Gaïa qui a été découverte au cours de fouilles. Dans sa main droite, elle tient une corne avec treize phases de la Lune qui suggèrent les phases de Fertilité.

La forme ronde de la Déesse suggère toujours la Richesse créative et la Fertilité. Ses seins énormes étaient censés nourrir abondamment toutes les créatures de la terre. Mais il existe aussi des représentations plus minces que l'aspect maternel de Gaïa, comme Déméter et Perséphone, qui illustrent sa virginité et sa jeunesse éternelles. L'aspect androgyne de la Grande Déesse est cependant moins connu, ou n'a peut-être pas été compris comme tel.

Il existe plusieurs statues, vieilles de 20 000 à 30 000 ans, comme la Déesse de Lespugne, la Déesse de Dolni et la Déesse de Menton, dont la partie supérieure du corps a la forme d'un énorme symbole phallique. Cela suggère la capacité de la Grande Déesse à se féconder et à s'accoucher elle-même. La légende dit qu'elle a donné naissance à Uranus et qu'elle l'a ensuite pris pour Époux. Cette Gaïa réunissait en elle les Pouvoirs du Masculin et du Féminin. Elle ne dépendait d'aucune puissance extérieure pour créer le monde.

Bien avant que Zeus n'entre en scène et ne relègue la Grande Déesse à l'arrière-plan, Gaïa était vénérée comme la Créatrice de la Terre en Grèce. Cependant, pour faire de Zeus le chef du panthéon, des rumeurs ont été répandues selon lesquelles Gaïa était sa Grand-Mère et qu'il était le vrai Dieu. Mais cela n'a pas entamé la popularité de Gaïa. Aujourd'hui encore, elle connaît un véritable renouveau dans la conscience de nombreuses personnes à l'esprit ouvert.

 

Gayan Sylvie Winter « The Oracle of the Goddess »

 

Peinture de Jo Dosé

☥ Christelle Gacon - Honorer le Féminin Sacré ☥

www.honorerlefemininsacre.com


Articles similaires

Derniers articles

Le Pouvoir des Mères

Un Chant d’Amour

Danser avec la Lune

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.