Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
☥ Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis ☥

Honorer le Féminin Sacré, Thérapie énergétique à Lyon

Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
☥ Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis ☥

J’ai besoin de la parole de la femme

25 Juil 2022 Honorer le Féminin Sacré ☥ La Sagesse Amérindienne

« Pour récupérer la parole dont je parle, elle n’a donc pas besoin de se battre ou de faire du bruit, elle a surtout besoin de récupérer sa Souveraineté. Elle ne doit plus être ce personnage qui baisse la tête, qui se cache et qui cherche à se faire valider par un homme ou par une autre femme. Elle doit récupérer sa Souveraineté, oui, mais est-ce que la femme s’intéresse à son Aspect divin ? C’est cela la question ! J’ai bien peur qu’elle ne s’y intéresse pas.

Écoutez, il y a quand même quelque chose qu’il faut bien voir en face ! Pouvez-vous envisager, d’une façon ouverte, que Dieu, cette figure emblématique et mystérieuse, ait donné sa place de Créateur de la Vie à la femme ? Qu’il ait donné sa propre place de Créateur à la femme et non pas à l’homme ? À l’évidence, et personne ne peut le contester, la femme peut créer un enfant dans son ventre. L’homme peut donner son sperme mais il est incapable de créer un enfant dans son ventre ! Dieu a donné à la femme la possibilité de créer la Vie ! La femme, en elle, est donc un Lieu Divin. Et l’homme a fait de ce Lieu divin une subordonnée, quelqu’un à son service !

Au lieu de dire : « J’ai une femme ou j’ai une maîtresse », il pourrait dire : « J’ai constamment devant moi ce que j’appelle le Divin ». Évidemment, il préfère le Divin qu’il a crée dans les églises et qu’il vénère à la messe ! C’est là où l’homme nie la Divinité de la femme et où la femme se laisse nier.

La plus grande erreur de la femme, c’est d’avoir laissé faire cela. Elle ne pouvait peut-être pas dire à l’homme : « Espèce de tordu, ne regarde pas le ciel, regarde devant toi ! Devant tes yeux, tu as le Divin ! C’est moi ! »Mais si j’admets que le Divin, c’est la femme, je ne peux plus être supérieur à elle. C’est toute la problématique de l’homme. C’est terrible, çà ! »

Luis se mit à rire.

« L’homme peut se dire : « Jusqu’à présent, j’avais les idées claires : Dieu est un homme et, en plus, il est barbu ! Comme çà, il n’y a aucune ambiguïté. De toute façon, il se comporte comme un homme : il aime le pouvoir, la conquête, il châtie, il récompense...Dieu m’a crée en premier pour bien montrer que je suis supérieur à la femme. Quand à la femme, il l’a tirée d’une de mes côtes pour bien montrer qu’elle est inférieure. » Est-ce que vous voyez le nombre d’imbécillités absolument stupéfiantes que l’homme se raconte ?

Mais la réalité, c’est l’inverse : la femme est la représentation du Divin dans la matière. C’est-à-dire qu’elle incarne la descente la plus profonde du Mystère divin dans un corps. Un corps qui possède des ovaires, des seins et toute une Créativité spécifique. Que la femme enfante ou n’enfante pas, elle représente le Mystère de la Vie. Même si elle ne fait pas d’enfants, elle est la représentation la plus banale, la plus évidente de ce Mystère de l’Incarnation.

La matière est l’incarnation la plus dense de la Force de l’Esprit et l’Esprit est l’élévation la plus grande de la matière. La femme a ces deux Principes en elle. Elle a l’Esprit divin à l’intérieur et le pouvoir de matérialité dans son corps. Et cela, l’homme l’a senti mais il ne l’a pas supporté. »

Luis se mit de nouveau à rire.

« C’est dur, hein ! »

Il ralluma son cigarillo qui s’était éteint.

« Finalement, dit-il, l’homme a tué Dieu, il l’a jeté dehors. Ok, pourquoi pas ! Il s’est libéré de Dieu mais il a tué aussi la femme, il l’a mise à son service. Ou c’est sa mère, ou c’est la mère de ses enfants, ou c’est sa maîtresse, mais en tous les cas elle est à son service. C’est là, le nœud le plus problématique de l’homme.

Pourquoi l’homme a-t-il besoin de dire qu’il est supérieur à la femme ? En quoi d’abord peut-il être supérieur ? Il n’est pas nécessaire d’être intelligent pour constater l’imbécilité d’une telle position. La femme a découvert la roue, le tissage, les couleurs, les médicaments, les herbes médicinales...Durant ces derniers siècles, on peut dire que ce sont les hommes qui ont fait le plus de découvertes, mais c’est uniquement dû au fait que les femmes n’avaient plus accès à l’éducation. D’ici deux à trois générations, ce sont probablement les femmes qui vont faire le plus de découvertes scientifiques, parce que leur capacité de Créativité est vraiment très grande.

En quoi l’homme est-il donc supérieur ? Par sa force ? Si c’est cela, alors un âne est supérieur à l’homme.

- Quels sont les conseils que vous donneriez aux femmes ?

Se libérer de cette résignation qui lui fait dire : « Je me comprends, tant pis si les autres ne me comprennent pas. » Non. Il faut que la femme se fasse comprendre. Notre société patriarcale a tout fait pour que les femmes se taisent mais aujourd’hui elles ne doivent plus collaborer avec ce silence.

La femme a besoin d’exister en tant que telle à l’intérieur d’elle-même et à l’extérieur d’elle-même. Sinon elle est un Mystère muet, un Mystère qui ne s’énonce pas. Et là, il y a un manque, un véritable manque.

Moi, j’ai besoin de la Parole de la femme. »

 

Luis ANSA « La Voie du Sentir, enseignements réunis par Robert Eymeri »

 

Peinture : Daria HLAZATOVA (www.fr-fr.facebook.com/DariaHlazatova) 

☥ Honorer le Féminin Sacré ☥

www.honorerlefemininsacre.com


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

L'Appel

Le Portail des Lions 88

Le Portail du Lion

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.