Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
☥ Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis ☥

Honorer le Féminin Sacré, Thérapie énergétique à Lyon

Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
☥ Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis ☥

L’Évangile de Lilith

07 Juin 2022 Honorer le Féminin Sacré ☥ Les Visages de la Déesse

Je suis Lilith

Je suis ta Mère

Sainte Patronne des Orphelins

Reine des Exclus

Gardienne des Blessures

Je suis le Feu tendre

Gardienne de la Flamme Sacrée

L’Étincelle de l’Origine Sainte

Protectrice de l’Âme

Je ne suis pas venue de la côte de l’homme

Je suis sa Mère

Il vient de mon Corps

Comme en viennent tous les corps

J’ai été modelée avec de la terre et de l’argile

Née du fond des océans

Je suis la Fille de la Terre

Aimée du Vent

Je suis le sang peint sur les parois des grottes

Spirale immortelle

D’une Matrice

Ils disent que je suis tombée en disgrâce

Parce que je ne voulais m’allongée sous

L’Homme

Ils diront que j’étais bannie pour toujours

Pour avoir commis un crime impensable

Ce qu’ils ne savent pas c’est que l’on m’avait donné

Le choix

De sacrifier la Flamme

Et vivre dans un mensonge fabriqué

Ou partir en exil

Et errer dans le désert

Seule

Le choix était clair

Quelque chose devait être abandonné

Pour qu’autre chose puisse rester

Pour mon refus de tourner le dos à la Vérité

J’ai avorté

De l’Eden

Rampant hors de cette prison dorée

J’ai choisi la Liberté

Ils ont embauché immédiatement une remplaçante

Prétendant que tout cela n’était jamais arrivé

C’était une erreur d’identité

La Grande « Elle » a été effacée

Son histoire a commencé

La Femme de la Côte a pris ma place

Ils lui ont donné son texte à dire

Et une couronne dorée

Ils lui ont fait une offre qu’elle ne pouvait refuser

C’était un accord sous la table

J’étais le sacrifice radical

Elle devint la martyre

Ils parlèrent ensuite rarement de moi

Je devins le mouton noir

Le bouc émissaire du monde

Maintenant je rôde autour du Jardin

Chantant des prières pour toi

Chaque jour

Attendant que tu me remarques

Attendant que tu me voies comme je suis

 

Je suis Lilith

Accueillant ceux qui sont sans maison

Mère de Tous

Je suis l’Évangile du Recevoir

La Grande Prêtresse du Goût

Je suis la Capitulation Extatique

Quand toutes les armes sont à terre

Je suis la Prophétesse de

La Sainte Nudité

La réalité dépouillée de toutes ses distorsions

Me couvrir serait

Une abomination

Mon Corps est la Porte d’Accès à

Dieu

Je suis la Gardienne de l’Unité

Avant la Grande Séparation

Car la Grande Séparation fut ma sortie

Du Paradis

Je me suis échappée rapidement avec la Flamme

Intacte

Avant que ce monde fut cassé

En deux

L’Esprit et la Matière

Dieu et la Chair

La Femme et l’Homme

La Passion et l’Innocence

 

Je suis Lilith

Le Pont qui réunit ce qui est séparé

Gardienne de l’Unité

Gardienne de la Flamme Originelle

Mon Savoir est fait de racine et de toile

De coquillage et de vague

Mon Corps est l’Émanation de

L’Arbre de Vie

Je viens avant l’émotion et l’esprit

J’habite dans le Cœur qui est plus profond

Je suis le Pouls souterrain du Réel

Je ne suis même pas dans ton vocabulaire

Je n’y suis plus

Ils m’ont nommé la mère des démons

L’enfant des problèmes de l’humanité

Des rumeurs disent que Satan est mon mari

Que je vole la semence des hommes endormis

Et enfante des royaumes du mal

Ils m’ont marqué avec la lettre écarlate

Craché sur mon corps

Ils m’ont utilisé comme un charnier charnel

Pour brûler la mort de la Vérité

Ils ont érigé de faux dieux et de faux prophètes

Commis des crimes contre mon Innocence

Et l’Innocence de mes Enfants

Puis m’ont pris au piège comme la coupable

J’ai pris la faute

Ils disent que je dévore les bébés

Dans un cas classique de projection

Car je suis l’Innocence de l’humanité

Effacée

L’Enfant magique de ton Âme

Certains me considèrent comme une rebelle

Une féroce Déesse de la Destruction

L’enfant vedette du pouvoir

Provocatrice sauvage

Ils sont tous dans l’erreur

Chacun d’entre eux

Je ne suis aucun de ces concepts

Je suis le Miroir

Du Féminin déchu

Ils ne peuvent pas me voir comme

Je suis

La Vérité est que

Je suis la Fille de la poussière

La Perfection du Chaos

Le Refuge des sans-refuges

Celle qui danse

Partout

Je suis la Sauvagerie innocente et débridée

Et l’Innocence sauvage non-souillée

Je suis la Passion Originelle

Avant que la Passion ne fut séparée du cœur

Ma peau est la Chair du

Livre Saint

Avant que la violence de l’Alphabet

Ne fut connue

Je suis le savoir que

L’accomplissement de ton désir le plus profond est

Plus près de toi que ta prochaine respiration

Que Celui qui est saint

Ne t’attends pas

À la fin d’une longue route

Mais plutôt te traque comme le ferait ton Ombre

Qu’il est si près que tu ne peux le voir

Laisse-moi te dire un secret

Pourquoi je n’ai pas voulu m’allonger sous Lui

Ce n’était pas un acte de rébellion

Non

C’est simplement parce que

Mon Langage est le Cercle

Je suis la Spirale Dorée

Je refuse d’être écrasée dans la Ligne

C’est juste contre ma

Vraie Nature

J’exige

De l’Espace

Pour remuer mes

Hanches

J’exige

L’Incarnation de la Spirale

C’est comme cela que j’enfante l’Amour

À travers les Cercles de

Dévotion

C'est ainsi que j'ai empêché

Le monde de

Se séparer

En

Deux

 

Je suis Lilith

Fruit de la Connaissance

Amie du Serpent

Celle qui murmure les écritures perdues

Traductrice du Serpent

Celui qui sait que

La colonne vertébrale souple

Est la Porte

Du Paradis sur terre

Ma Peau est un Parchemin

Je suis cette Vérité cachée :

Que ta Nature Originelle

N’est pas péché

Mais plutôt

Une célébration extatique

Que personne ne vient te sauver

Tu es déjà sauve

Comme tu es

Que le Calice du

Souvenir

Est déjà là

Sur les bords de tes

Lèvres

Attendant que tu veuilles bien

Boire

Que tous les Orifices Ouverts

Dans le Temple de la Chair

Est un Calice pour le

Saint Sacrement

L’Espace où

Dieu se déverse

Que le Nom de

L’Unique

Habite dans les

Langues indomptées

Et bénit ceux qui

Sont braves de Cœur

Qui abandonnent leur

conscience d’eux-mêmes

Et s’abandonne à

L’Innocence nue

Qui sont prêts à trembler

De Tendresse éhontée

Qui supporteront l’insupportable

Fondant dans la Chaleur de l’Amour

Qui ne retiennent rien

Et toujours

Lâche prise

 

Je suis Lilith

Mère du Tout

Sainte Patronne des Orphelins

Reine des Exclus

Gardienne de la Blessure

Gardienne de la Flamme Originelle

Mon Nom n’est pas un mot

C’est le Son de Dieu

Se réverbérant dans la chair

Je suis la Chanson qui sort

Quant tu t’abandonnes aux Profondeurs

Quand le Corps s’ouvre de l’intérieur

Je suis la Chaleur de la Vérité

Dans la Flamme Sacrée

Si tu veux me connaître

Dis mon Nom.

 

Maya Luna

 

Illustration : Heather MCLEAN (www.hbomb.ca)

Source du texte : Deep Feminine Mystery School 

Page et traduction : ☥ Honorer le Féminin Sacré ☥

www.honorerlefemininsacre.com


Lire les commentaires (0)

Articles similaires

Kali

☥ Les Visages de la Déesse

Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Parle-toi bien

Allumer les lampes

La Conteuse

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.