Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis

Honorer le Féminin Sacré, Thérapie énergétique à Lyon

Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis

Le Lotus


Parmi toutes les fleurs dont les Égyptiens raffolaient, le Lotus fut une de leurs plantes préférées. Il donna même son nom à la Haute Égypte « la Terre du Lys », tandis que la Basse Égypte était nommée « la Terre du Papyrus ».

Il était appelé « Sesheshen » en égyptien, mot qui donna, par l’intermédiaire de la langue arabe, notre prénom Suzanne, ou « Nennefer », « les Belles », mot qui donna naissance à notre nénuphar. Les Grecs le nommaient « Lotos » et les Romains « Lotus ». Aujourd’hui, avec notre langage sérieux, nous classons le Lotus de la mythologie égyptienne dans les nymphaea. Il existait principalement deux sortes de Lotus, le Lotus Blanc (nymphaea lotus) et le Lotus Bleu (nymphaea cerulea). Quelle que soit sa couleur (Hérodote parlait d’un Lotus rose), la particularité du Lotus est son comportement vis-à-vis du Soleil. Au coucher du Soleil, le Lotus referme sa corolle et se retire sous les eaux pour ne reparaître qu’à la surface qu’au retour de cet astre. Il déploie alors ses pétales en se tournant vers l’Est.

Pour cette raison, les Prêtres de Memphis choisissant le Lotus Bleu couleur du ciel, élaborèrent une théologie. Ce Lotus fut considéré comme sortant du limon ou des Eaux primordiales, « le Noun », apparaissant ainsi comme le tout premier et le Démiurge solaire jailli de son cœur ouvert. Ainsi, à l’origine du monde, dans le chaos liquide, un jour, surgit un merveilleux Lotus Bleu dont « le calice était d’Or et les pétales de Lapis-Lazulis véritable. Ce « Grand Lotus issu des Eaux primordiales », ce « Lotus pur issu de la terre humide », devint le Berceau du Démiurge solaire qui reposait en puissance dans le calice clos. L’or du calice, le bleu des pétales, symbolisaient ainsi logiquement l’ouverture de la fleur au Soleil levant, le jaillissement de la Lumière au premier jour du monde. Le Lotus Bleu devint ainsi le pendant végétal de l’Oiseau Benou.

Il fut alors divinisé sous le nom de Nefertoum, Seigneur des Parfums. Ce Dieu fut représenté sous la forme d’un jeune homme se tenant debout, un Lotus se dressant sur sa tête, ou encore sous la forme d’un enfant assis sur un Lotus.

 

Marie Delclos « L’Oracle du Pharaon »

 

Illustration de Galdric L’Héritier 

☥ Christelle Gacon - Honorer le Féminin Sacré ☥

www.honorerlefemininsacre.com


Articles similaires

Derniers articles

☥ Le Soin Isis ∞ Osiris ☥

Les 13 Directives et Préceptes d’Amour de Mère Gaïa

Gaïa - Déesse de la Terre

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.