Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
☥ Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis ☥

Honorer le Féminin Sacré, Thérapie énergétique à Lyon

Honorer le Féminin Sacré
☥ Christelle Gacon ☥
☥ Guérisseuse - Prêtresse de la Divine Isis ☥

Des femmes

07 Oct 2022 Honorer le Féminin Sacré ☥ Le Féminin Sacré

Ce ne sont pas des sorcières qui ont brûlé.

C'était des femmes.

Des femmes qui étaient considérées comme

Trop belles

Trop franches

Qui avaient trop d'eau dans leurs puits (oui, sérieusement)

Qui avaient une tache de naissance

Des femmes qui étaient trop habiles avec les herbes médicinales

Trop bruyantes

Trop silencieuses

Trop de rouge dans les cheveux

Des femmes qui avaient un fort lien avec la Nature

Des femmes qui dansaient

Des femmes qui chantaient

Des femmes qui aimaient la Lune

Des femmes qui étaient Enseignantes

Des femmes qui étaient Sages-femmes

Ou n'importe quoi d'autre, vraiment.

Toute femme risquait d’être étiquetée comme sorcière dans les années 1600

Des sœurs ont témoigné et se sont retournées les unes contre les autres lorsque leurs bébés ont été maintenus sous la glace.

Des enfants étaient torturés pour avouer leurs expériences avec des « sorcières ».

Des femmes étaient maintenues sous l'eau et si elles flottaient, elles étaient coupables et exécutées.

Si elles coulaient et se noyaient, elles étaient innocentes.

Des femmes étaient jetées du haut des falaises.

Des femmes étaient brûlées.

Des femmes étaient pendues.

Des femmes étaient mises dans des trous profonds dans le sol.

Le début de cette folie a été la guerre entre les religions et beaucoup de peur. Les églises disaient que les sorcières, les démons et le diable existaient, que les femmes n'étaient rien d'autre que des problèmes, et que la Bible était la Vérité, ce qui signifie que tout ce qui ne correspondait pas à ce que l'église disait devenait mortel.

Tout ce qui était lié à une femme était craint, en particulier son pouvoir et sa sexualité. Elle était étiquetée comme sombre et dangereuse et était au cœur des procès de sorcières dans le monde entier.

Aujourd'hui, les sorcières ne sont pas physiquement tuées, mais nous constatons toujours qu'un bouc émissaire est souvent créé, par les hommes et par les femmes.

Les femmes portent encore la blessure de sorcellerie de jadis.

Pourquoi est-ce que j'écris ceci ?

Parce que je pense que l'usage des mots est important, surtout lorsque nous nous efforçons de faire remonter à la surface ces histoires obscures, refoulées et oubliées. Parce que connaître notre histoire est important lorsque nous construisons le nouveau monde.

Quand nous faisons le travail de guérison de nos Lignées et en tant que femmes.

Pour donner une voix aux femmes qui ont été massacrées.

Pour leur donner réparation et une chance de paix.

Ce ne sont pas des sorcières qui ont brûlé.

C'était des femmes.

 

Fia Forsström

 

Peinture : Volodymyr MYKOLAICHUK (www.art-on-line.com.ua/ru/397_mikolajchuk-vladimir-zhivopis)

Source du texte : Kat Shaw Artist

☥ Honorer le Féminin Sacré ☥

www.honorerlefemininsacre.com


Articles similaires

Derniers articles

Au service d’un Chemin

Que mes pas

Libre

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.